2016 RECAP / MAI – 2 : Quand Niro violentait le Rap FR

2016 RECAP / MAI – 2 : Quand Niro violentait le Rap FR

Voici venu le quatrième épisode (bis) de « 2016 Recap », récapitulatif d’une année 2016 productive et riche en surprises et projets musicaux de qualité. Une année 2016 autant quantitative que qualitative.
Le concept de « 2016 Recap » ? Revenir sur les albums ou tapes qui nous ont marqué durant l’année civile. Vous aurez nos coups de cœur et des projets à écouter ou réécouter. Vous pourrez ainsi turn’ up de manière inconsciente et attendre 2017 en toute tranquillité. De rien.

27 mai. Date à laquelle Niro décide de mettre une claque à ce rap jeu et lâche Or Game sans aucune promotion. Une claque ? Pardon, un coup de genou dévastateur. Niro prolonge ce qui le distingue, un rap sombre et dur. Vous comprenez donc pourquoi il nous était impossible de concilier dans un même écrit le rappeur de Blois avec Chance The Rapper.

L’univers du rappeur est violent et obscur à souhait. Dès son premier projet, le street album Paraplégique sorti en 2012, Niro frappait, à grands coups de punchs plus terribles les unes que les autres, le rap céfran. Une méthode correspondant bien au personnage et utilisée à nouveau dans Miraculé, Si Je Me Souviens et en mai dernier Or Game. N’imaginez pas une musique redondante et fatigante, Niro se renouvelle dans cette noirceur qu’il sublime.

Les morceaux Intro et 87, qui ont connu un beau succès critique, illustrent l’atmosphère de la tape. Un flow acerbe et saisissant sur des instrus puissantes, voilà comment N-I-R-O nous a mis KO debout en plein printemps. Épisode précédent

Posté le 24/12/16 / 1576 vues / Par Osain Vichi