La page de NegroNews supprimé par Facebook

La page de NegroNews supprimé par Facebook

La page Facebook du média NegroNews vient d’être supprimé définitivement par Facebook France eux-même.

Negro News est un média qui veut informer et inspirer la communauté noire francophone à travers le monde et qui avait une forte communauté sur les réseaux sociaux avec plus de 520k abonnés sur Facebook. Il est l’une des références dans les médias Panafricains avec une message fort “l’Information comme source d’Inspiration

Pour l’instant Facebook n’a pas réagi et n’a pas expliqué la raison de cette suppression de la page du média qui existe depuis 2011.

Cependant le site existe toujours

Negronews.fr

Voici le communiqué de Régis Mutombo Katalayi, fondateur du site :

 

 

NEGRONEWS SUPPRIMÉE PAR FACEBOOK FRANCE
C’est avec un peu de tristesse que nous vous annonçons la suppression définitive de la page Facebook « NegroNews ». Comme beaucoup ont déjà pu le constater, Facebook France a décidé de supprimer la page NegroNews qui comptait près de 520 000 abonnés. Créé en Mai 2011, le média NegroNews, qui était à la base une simple page, est devenu un média quasi-incontournable pour les «afros» francophones. NegroNews c’est 6 ans de travail, 6 ans d’information, 6 ans d’actualités, 6 ans de culture, 6 ans de (r)éveil d’une communauté que d’autres ont voulu endormir par la désinformation… 6 ans d’articles, de débats, de vidéos inspirantes, de réflexion mais aussi d’humour, de mise en lumière de “black talents”, de soutien à des entrepreneurs noirs, de solidarité avec nos frères et soeurs victimes d’injustice….
Encore un peu sous le choc, il est difficile de trouver les mots pour résumer une situation que nous aurions dû prévoir tellement les signes étaient évidents. Tentons en quelques points de faire le récapitulatif:
POURQUOI CETTE SUPPRESSION ? UNE SUPPOSEE “INCITATION A LA HAINE”
NN n’est pas et ne sera jamais un média raciste, tout simplement car la haine d’autrui n’a jamais et ne fera jamais avancer une communauté.
Cependant, force est de constater qu’il semble exister une inégalité des citoyens devant les principes fondamentaux de la République. Oui, car la liberté de réunion ou même d’association sont des principes fondamentaux à valeur constitutionnelle qui doivent s’appliquer et être respectés, même sur les réseaux sociaux. N’est-il pas contraire à la Constitution d’empêcher une communauté de se réunir sur un réseau social afin de s’informer, s’inspirer, s’encourager, s’entraider et même s’aimer alors que cela est permis à d’autres ? Le communautariste est-il donc permis à toutes les autres communautés sauf la nôtre?
Les Noirs ne peuvent-ils donc pas se réunir autour d’un sujet, d’une cause, d’un problème sans qu’ils soient surveillés, épiés, contrôlés par ceux qui se prétendent pourtant partisans de la liberté d’expression et d’opinion?
Les milliers de commentaires sur notre page (suite à l’affaire Rost/Evra) ont visiblement suscité l’intérêt de Facebook France ou bien est-ce les multiples signalements de la fachosphère contrariée de faire face à une situation peu commune – des africains qui leur répondent sans langue de bois ? Peu importe, il est quasi impossible de modérer des milliers de commentaires chaque jour (Le Parisien, Le Nouvel Obs, Le Figaro, Le Monde etc… n’y arrivent pas non plus). Nous rappelons, en effet, que nous travaillons bénévolement afin d’informer la communauté. Nos moyens financiers et (donc notre équipe) sont parfois limités. Il est donc souvent difficile de partir à la recherche d’information, rédiger des articles et modérer des milliers de commentaires lorsque l’on a une petite équipe. Nous avons voulu privilégier la diffusion d’information. Est-ce là notre erreur?
Ce qu’on exige des médias noirs/africains, il faut l’exiger pour tous les autres médias (qui, eux ont d’ailleurs réellement les moyens de modérer des commentaires réellement racistes et ne le font pas), ou alors si Facebook donne carte « blanche » uniquement aux médias occidentaux; il faudrait que cela soit stipulé explicitement.
UNE PLATEFORME D’INFORMATION EN MOINS
Nous nous savions surveillés et sur écoute depuis des années mais n’ayant rien à nous reprocher, nous pensions pouvoir continuer à informer notre communauté librement avec nos différentes équipes. En supprimant NegroNews, Facebook France se positionne du coté de la fachosphère et de ceux qui préfèrent voir notre communauté ailleurs que sur les sujets de fond dans lesquels les africains et les antillais ont le droit, le devoir et la responsabilité de prendre la parole et de décrire leur quotidien; un sujet en particulier: LE RACISME dans ce beau pays(sic) qu’est la France.
De plus, ce n’est pas la première fois que Facebook France tente de faire taire nos médias Afro. Rappelez-vous, il n’y a pas si longtemps, ils avaient déja supprimé la page de NegroNews mais également celle de Sociologie des Afro. Grâce à votre soutien, ces pages ont ensuite été republiées.
Aujourd’hui, c’est NegroNews qui fait l’objet d’une fermeture définitive. Demain quel média Afro sera le prochain? Nos amis Nofi ? Oeil d’Afrique? Sociologie des afro?  Africa 24 ? Femme d’Influence ?  A ce rythme, nous risquons de nous retrouver sans média Noir afin de NOUS informer et sans place sur les réseaux sociaux pour nous exprimer. Ce n’est donc pas NegroNews qui est ici touché mais toute une communauté!
UNE POPULATION SURVEILLEE
Les populations Noires et/ou insoumises sont surveillées, nous le savons tous. Le but de l’information est aussi de contrôler la pensée, le savoir et la connaissance de ces populations. Un homme informé est un homme averti et un homme averti en vaut deux… Combien vaut une communauté de 5 millions d’hommes et de femmes informé(e)s, inspiré(e)s, encouragé(e)s, conscientisé(e)s ?
1,3 milliards d’africains sans compter la diaspora…
L’Afrique francophone et sa diaspora représente près de 600 millions de personnes à travers le monde soit 10 fois plus qu’en France (66 millions d’habitants).  Comprenez qu’il est donc nécéssaire de contrôler ces populations. L’objectif est surtout de contrôler l’information à laquelle ils ont accès, et dans ce sens, NegroNews est un média dangereux car on a toujours été là pour vous dire la vérité! NegroNews n’est pas contrôlable, et son directeur et son équipe sont difficilement manipulables. Ce média ne se limite pas à informer sa communauté sur les musiques (urbaines) noires et autres sujets légers, NN publie plusieurs fois par semaine des articles/videos dans sa rubrique culture sur l’histoire et l’excellence du peuple Noir. NN met en lumière des africains exceptionnels et extraordinaires à travers le monde, qui sont volontairement oubliés par les médias traditionnels. NN relate l’actualité des afro-descendants du monde entier.
LES MEDIAS OCCIDENTAUX POUR L’AFRIQUE ?
Plusieurs personnes/entités “pas toujours très bien intentionnées” ont tenté de racheter NN et nous avons toujours refusé (la main qui donne est souvent la main qui guide, qui dirige, qui contrôle et qui commande aussi), de peur d’être instrumentalisés ou même forcés à mentir au peuple.
En parallèle, il est intéressant de constater les multiples créations de médias occidentaux pour l’Afrique à des fins certes commerciales mais aussi stratégiques et politiques. Ils sont là ! Le Monde «Afrique» de Xavier Niel (Free), Le Point « Afrique » de Francois Pinault (Artemis), Canal + Afrique de Vincent Bolloré (Canal +) qu’on ne présente plus, Africanews filiale d’Euronews, TV5 Afrique de France Médias Monde (RFI, France24, TV5) etc…
Dis moi qui t’informe, je te dirai qui tu es… ce que tu sais, et surtout ce que tu ne sais pas.
SOIS NOIR ET TAIS-TOI ! 
Qu’avons nous le droit de faire/dire en tant que Noir dans ce pays LA FRANCE ?
Quand nous demandons la vérité, on nous la refuse… (Sankara, Lumumba, la Francàfric, Khadaffi-Sarkozy Malek Ousekine, Zyed&Bouna, Moushi et Larami, Adama Traoré, Théo Luhaka etc…)
Quand nous demandons à être plus visibles dans les médias, on nous arrête.
Quand nous créons nos propres médias, on nous les supprime !
Quand il s’agit de Charlie Hebdo qui insulte les Noirs, les Musulmans, les Juifs et autres on leur trouve l’excuse de « journal satirique ». Notre histoire avec vous n’est malheureusement pas satirique ni même ironique , notre actualité non plus. Les 5 siècles d’esclavage, la colonisation, la néo-colonisation, l’africaine à qui on refuse un emploi/crédit/logement/place à la crèche, notre rapport avec la police/justice, le franc cfa, l’africain qui galère à porte de la chapelle…  rien de tout cela n’est satirique mais bel est bien réel, et si nous n’en parlons pas, personne ne le fera à notre place.
NEGRONEWS, LA SUITE 
Cesser notre activité suite à cette suppression serait une énorme bêtise. NN est une passion qui est devenue un devoir en plus d’une responsabilité: informer et inspirer nos populations. Le site negronews.fr reste toujours actif et alimenté régulièrement par l’actualité du continent et de la diaspora. L’application Android et IOS sera réalimentée avec des notifications. Finalement une nouvelle page Facebook sera bientôt créée et alimentée de news et videos…  Twitter, Instagram et Snapchat ainsi que LinkedIn seront aussi utilisés pour diffuser l’information.
Poursuite en justice contre Facebook France
Une plainte sera déposée dans les prochains jours pour suppression abusive et injustifiée mais aussi atteinte à la liberté d’opinion et d’expression.
Nous vous tiendrons, bien évidemment, informés des suites de la procédure.
Bien à vous
Régis Mutombo Katalayi

Par : Nassim / 11/11/17 / 46862 vues